bébés noirs et métisses - parentalité et genre eregin

Procréation, parentalité et genre : la société doit-elle imposer des limites ?

Février 2019 - Personnes seules, couples de même sexe, personnes changeant de sexe sollicitent aujourd’hui l’aide de la médecine pour devenir parents. Pour en débattre, l’EREGIN a organisé une conférence grand-public en février 2019 sur le campus de Fouillole à Pointe-à-Pitre

Aujourd’hui en France, comme partout dans le monde, couples hétérosexuel, personnes seules, couples de même sexe et personnes changeant de sexe sollicitent l’aide de la médecine pour devenir parents. Les évolutions médicales et sociales conduisent à s’interroger sur les différences et les cohérences qui peuvent se manifester entre l’acte procréateur et le type de parenté qui en résulte du point de vue du sexe et du genre. L’EREGIN a souhaité libérer la parole citoyenne autour de cette question lors d’un colloque grand-public organisé en février 2019 sur le campus de Fouillole à Pointe-à-Pitre. 

 

Que ce soit avec leurs propres gamètes ou avec ceux de donneuses ou de donneurs, les personnes infertiles peuvent réaliser leur projet parental avec l’aide de la médecine. 

Depuis une cinquantaine d’années, l’assistance médicale n’était réservée qu’aux couples hétérosexuels en France mais la demande évolue. 

Personnes seules, couples de même sexe, personnes changeant de sexe sollicitent aussi l’aide de la médecine pour devenir parents. Faut-il répondre à leurs demandes ? 

Différences et cohérences

Par ailleurs, les connaissances acquises par les recherches sur les cellules souches permettent de penser qu’il sera un jour possible de créer des spermatozoïdes ou des ovocytes à partir de cellules de la peau pour n’importe quelle personne et quel que soit son sexe.
Ces évolutions médicales, scientifiques et sociales conduisent à s’interroger sur les différences et les cohérences qui peuvent se manifester, du point de vue du sexe et du genre, entre l’acte procréateur et le type de parenté qui en résulte. La société doit-elle imposer des limites aux interventions médicales dans la procréation conduisant à de nouvelles formes de parentalité ?

L’intervenant

Pr Pierre Jouannet, membre de l’académie nationale de médecine et du comité d’éthique de l’INSERM (institut national de la santé et de la recherche médicale) est biologiste de la reproduction, professeur émérite à l’université Paris Descartes. 

Ses activités de recherche ont porté sur les aspects fondamentaux, cliniques et éthiques de la fertilité humaine et de la procréation assistée médicalement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Close

Contactez-nous

Adresse :

EREGIN – SAS IMM’EAUX
10 Quartier Sisyphe – Voie Verte, ZI de Jarry, 97122 BAIE-MAHAULT (Guadeloupe)

 

Email :
contact@eregin.com

 

Formulaire de contact :

Une question sur l’une de nos formations ou l’un de nos événements ?

 

Contactez-nous

Suivez-nous sur